Formations

L'Unité est impliquée dans plusieurs formations, notamment au sein de l'Université de la Réunion où elle anime un Master. Plusieurs membres de l'unité sont par ailleurs impliqués dans d'autres formations.

L'équipe assure également la direction ou co-direction d'une vingtaine de thèses de doctorat ainsi que l'encadrement de stages de Master.

Master Biodiversité des Ecosystèmes Tropicaux (BEST)

Située au cœur d’un des 10 hotspots mondiaux de biodiversité à la fois terrestre et marine, la Réunion est idéalement positionnée pour appréhender les processus évolutifs expliquant cette extraordinaire biodiversité mais aussi pour mesurer les effets de l’homme sur la biosphère, notamment en zone tropicale. La situation insulaire amplifie les pressions et les enjeux tant en termes de protection de la biodiversité qu’en termes de gestion des ressources et des territoires, face à une pression démographique humaine croissante.

Comment concilier protection de la biodiversité et développement économique régional ?Comment nourrir de plus en plus d’habitants tout en préservant les espaces naturels ?

Comment lutter contre la pauvreté « endémique » de la ceinture intertropicale tout en stoppant la perte actuelle de biodiversité de cette même ceinture tropicale ?

Tels sont les défis que nous devrons relever dans les prochaines décennies…et les problèmes que nos futurs diplômés auront à résoudre !

La spécialité « Biodiversité et Ecosystèmes Tropicaux (BEST)» du Master Science du Vivant de L’université de La Réunion forme des étudiants de niveau Bac+4 et Bac+5 en écologie tropicale terrestre et marine, en biologie évolutive ou agronomie tropicale.

A l’issue de leur Master, les étudiants maitriseront des concepts et des disciplines aussi variés que l’écologie générale et tropicale, la génétique des populations, la biologie évolutive, la dynamique des populations …

Les deux parcours que nous proposons permettront aux étudiants de se spécialiser soit dans le domaine de l’écologie, de la biodiversité tropicale et de la biologie de la conservation (parcours Biodiversité et Ecosystèmes Naturels « BEN ») soit dans celui de l’agronomie tropicale avec des compétences en épidémiologie végétale, amélioration des plantes, génétique quantitative, interactions multispécifiques et leurs applications en lutte biologique ou intégrée, … (parcours « Biodiversité et Ecosystèmes Cultivés « BEC »)